"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

vendredi 14 décembre 2018

Hommage à Edmond SIMEONI

La LDH apprend avec une profonde émotion et une grande tristesse le décès d’Edmond SIMEONI.
Elle adresse à son épouse, à ses fils ainsi qu’à tous les siens ses sincères condoléances.
C’est un homme empreint d'humanisme, un militant de la fraternité et de la dignité pour chacun qui nous quitte. La Ldh rend hommage à l’engagement de sa vie au service de notre communauté de destin. Il ne cessa d'être révolté contre toutes les humiliations. Sur ses pas, lors de la cérémonie qui l’honorait le 24 novembre dernier, il en appelait à la conscience de chacun pour refuser toutes les formes d’injustice et poursuivre le combat pour les droits. Que chacun garde en mémoire la force de son engagement altruiste porteur d'avenir pour tous.

France 3 Corse

70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme -

Interview d’André PACCOU sur Alta Frequenza
Frédéric Bertocchini et Alex Bertocchini) - Il y a 70 ans, le 10 décembre 1948, l'Assemblée générale des Nations Unies adoptait la déclaration universelle des Droits de l'Homme. Sur les 58 Etats participants, 50 adoptaient cette chartre universelle et huit s'abstenaient. Ce texte, qui évoquait notamment les droits fondamentaux de l'individu, leur reconnaissance et leur respect par la loi, était composé de trente articles et traduit dans 403 langues. Soixante-dix plus tard, que reste-t-il de ce texte fondateur ? Au dire des défenseurs de ces principes, les droits de l'Homme vont aujourd'hui très mal. Au-delà de cela, ce sont les valeurs humanistes, qui elles remontent au XVIIIe siècle, qui sont mises à mal. Il suffit d'observer l'actualité pour s'en rendre compte.

Salah HAMOURI à Ajaccio

 Salah HAMOURI, militant palestinien, défenseur des prisonniers, militant des droits de l’Homme est à Ajaccio ces vendredi 14 et samedi 15 décembre à l’invitation de la Fédération communiste 2A.
Ce samedi, il tiendra une conférence. La LDH salue cette initiative. Elle sera présente pour exprimer son soutien aux prisonniers palestiniens dont une partie conséquente sont des enfants.
L’engagement de Salah HAMOURI s’inscrit dans l’ambition d’une paix juste et durable au Proche-Orient, qui ne peut laisser aucun démocrate indifférent.

dimanche 9 décembre 2018

Des militants de la section ont participé à la marche pour le climat, organisée par des associations de défense de l’environnement, à Ajaccio ce samedi 8 décembre.
France 3 corse

jeudi 6 décembre 2018

"Corse, l'option démocratique" de Sampiero SANGUINETTI, préfacé par André PACCOU aux éditions Albiana

Sampiero SANGUINETTI est membre du bureau de la LDH Corsica
André PACCOU est délégué régional de la LDH Corsica

Editions ALBIANA

Préface

Le devenir de la démocratie constitue une question essentielle pour l’avenir des sociétés et de l’humanité. De fait, cette question interroge sur le devenir des droits de l’Homme puisque la démocratie est le régime des libertés et de la citoyenneté. Depuis quelques années maintenant, nous vivons une crise de la démocratie. De nombreux signes attestent de cette réalité : l’abstention électorale lorsque l’idéal démocratique s’essouffle ; le choix de la sécurité, au détriment de la liberté, face au terrorisme lorsque la peur devient un mode de gouvernement ; l’attrait des idéologies autoritaires lorsque la démagogie prend le pas jusqu’à effacer les repères démocratiques. On en vient à disserter sur des mots confus et dangereux, « la démocrature » par exemple comme si démocratie et dictature pouvaient cohabiter au point de se confondre dans un même régime. La démocratie ne va pas bien. Il faut donc en discuter.

samedi 24 novembre 2018

Remise du prix Coppieters à Edmond SIMEONI

Ce samedi des militants de la section présents pour la remise du prix Coppieters Awards 2018 à Edmond SIMEONI : "for cultural diversity, peace and self determination in Europe"


vendredi 23 novembre 2018

Communiqué - Non à l'insupportable

La LDH condamne fermement l'inscription de croix gammées sur la façade de la trésorerie de Cervioni.
Faut-il donc rappeler ce que signifie ce symbole au moment où partout se multiplient des actes antisémites, dont certains meurtriers, des violences contre les homosexuels et contre les Roms.
La LDH en appelle à la vigilance de chacun et au refus de toute banalisation.

jeudi 22 novembre 2018

Communiqué - Une réforme de la Justice qui inquiète

La LDH s'associe à la protestation des barreaux d'Ajaccio et de Bastia contre le projet de réforme de la Justice mis au vote ce 23 novembre à l'Assemblée Nationale.
La LDH s'inquiète du devenir des conditions d'accès à la Justice si ce projet est adopté. Ce sont les droits de la défense et des victimes qui seront restreints.
Ce projet "porte atteinte au droit des justiciables, notamment des plus fragiles" alerte le Défenseur des droits.
Or, sans une justice égale pour tous, c’est la démocratie qui est mise en cause.
Dans ce contexte, la LDH est particulièrement inquiète suite à l'annonce par la Garde des Sceaux de réformer la Justice des mineurs pour les “juger plus vite”.
Nous réaffirmons l'esprit de l'ordonnance de 1945 : priorité à l'éducation et à la protection des mineurs.

Corsenetinfos

Corse-Matin 23/11

samedi 10 novembre 2018

Réhabilitation des Fusillés pour l'exemple de la Grande Guerre : l'injustice demeure

Visiter la page de notre blog consacrée au combat pour la réhabilitation des fusillés.

Article d'André Paccou dans le journal des collèges et lycées "Les Corses et la Grande Guerre"
Pour le centenaire de la Guerre 14-18, Le Musée de la Corse a organisé, en 2014 et jusque mars 2015, une exposition intitulée "Les Corses et la Grande Guerre".
A cette occasion, un journal pédagogique à destination des collégiens et lycéens a été publié. Sur la question de la réhabilitation des "Fusillés pour l'exemple", lire la contribution d'André Paccou, pour la LDH.

Article de Corse-Matin de ce 10 novembre :