"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

mercredi 17 octobre 2012

Antoine Sollacaro, un homme "révolté contre toute forme d'injustice". Michel Tubiana et André Paccou rendent hommage à Antoine Sollacaro, assassiné le 16 octobre, qui "fut un extraordinaire avocat et un militant de la LDH". Lire la tribune publiée dans Le Monde le 17 octobre.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/10/17/antoine-sollacaro-revolte-contre-toute-forme-d-injustice_1776773_3232.html

Ecouter notre réaction sur Alta Frequenza :
(Alex Bertocchini - Alta Frequenza) - Parmi les réactions que nous n'avons pas voulu enregistrer à chaud il y a bien entendu celle de la Ligue des Droits de l'Homme. Antoine Sollacaro, on le sait, était membre de la LDH mais pas seulement; il avait été choisi par l'organisation nationale en fonction de ses compétences professionnelles pour la représenter dans ses actions. La disparition d'Antoine Sollacaro est une grande perte pour la Corse entière; c'est le sentiment d'André Paccou, pour la délégation régionale.
> Lingua corsa
(A redazzioni d'Alta Frequenza) - À mezu à i riazzioni ch'è no ùn emi micca vulsutu arrighjistrà subbitu, ci hè ben intesu quilla di a Lega di i Diritti di l'Omi. Antoine Sollacaro, si sà, era membru di a LDH ma micca solu; era statu sceltu da l'urganisazioni naziunali di pettu à i so cumpetenzi prufessiunali pà raprisintà la ind'i so azzioni. A sparizioni d'Antoine Sollacaro hè una perdita maiò pà a Corsica sana; hè u sintimu d'André Paccou, pà a dilegazioni righjunali.
Suivre le lien :
Antoine Sollacaro