"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

jeudi 19 février 2015

Présence de la section au rassemblement devant la préfecture d'Ajaccio suite au transfert à Paris d'un militant nationaliste par la juridiction antiterroriste

Lien de l'article de Corsenetinfos
Lien de l'Interview de J.G.Talamoni (citant la LDH)
Extrait : "Nous allons réunir, dans les jours qui viennent, la « Coordination corse pour une voie politique », qui a été créée à la fin de l’année dernière, à laquelle participent, non seulement les deux courants nationalistes, mais aussi des élus non nationalistes, des syndicats, la Ligue des droits de l’Homme."