"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

jeudi 1 octobre 2015

Rapprochement de Paul-André Contadini : conférence de presse au siège de la LDH à Paris ce jeudi

FRANCE 3 CORSE VIA STELLA

ALTA FREQUENZA : Ecouter l'interview de Françoise Dumont, présidente de la LDH

CORSICA INFURMAZIONE

CORSENETINFOS

Article de Corse-Matin 02/10


   jeudi 1er octobre 2015 15:24 
                                             Corse-nationalistes-prison-prisonniers
La LDH dénonce un « acharnement » autour des prisonniers corses
Paris, 1 oct 2015 (AFP) -La Ligue des droits de l'Homme (LDH) a dé­noncé jeudi un « achar­ne­ment » de l'ad­mi­nis­tra­tion pé­ni­ten­tiaire au­tour des pri­son­niers corses et en par­ti­cu­lier de Paul-An­dré Conta­dini, na­tio­na­liste dé­tenu à Fresnes (Val-de-Marne) et en grève de la faim pour ob­te­nir son trans­fè­re­ment en Corse.
« Notre pré­oc­cu­pa­tion, c'est que les pri­son­niers po­li­tiques corses soient trai­tés sans achar­ne­ment », a dé­claré lors d'un point de presse à Paris Fran­çoise Du­mont, pré­si­dente de la LDH.
« Je ne vois pas très bien ce qui s'op­pose à son rap­pro­che­ment en Corse », a-t-elle af­firmé au sujet de Paul-An­dré Conta­dini. « Cet achar­ne­ment in­com­pré­hen­sible ne contri­bue pas à un rè­gle­ment se­rein de la si­tua­tion po­li­tique en Corse », a-t-elle ajouté.
Paul-An­dré Conta­dini avait été ar­rêté en dé­cembre 2012, quelques heures avant une série d'at­ten­tats contre des ré­si­dences se­con­daires en Corse, une « nuit bleue » re­ven­di­quée par le Front de li­bé­ra­tion na­tio­nale de la Corse (FLNC). Il a été condamné en appel à cinq ans de pri­son pour dé­ten­tion et trans­port d'ex­plo­sif.
Faute d'être rap­pro­ché en Corse comme il le de­mande, il a en­tamé une grève de la faim le 15 sep­tembre et est ac­tuel­le­ment hos­pi­ta­lité à la pri­son de Fresnes. Sa si­tua­tion de­vrait être exa­mi­née par la Cour de cas­sa­tion le 7 oc­tobre pro­chain, a pré­cisé son avo­cat Me Eric Bar­bo­losi.
Au-delà de son cas per­son­nel, les sou­tiens de M. Conta­dini ré­clament le rap­pro­che­ment en Corse de tous les pri­son­niers ori­gi­naires de l'île, une dis­po­si­tion pré­vue par la loi. « C'est ins­crit dans la loi, ça de­vrait être ap­pli­qué et ça ne l'est ja­mais », a re­gretté Me Bar­bo­losi.
« On consi­dère que l'en­semble des pri­son­niers po­li­tiques doivent être en Corse. On les veut tous en Corse et ra­pi­de­ment », a ajouté Yoann Isam­bert, de l'as­so­cia­tion de dé­fense des pri­son­niers na­tio­na­listes Su­li­da­rità.
De­puis plu­sieurs jours, des mi­li­tants ont mul­ti­plié les ras­sem­ble­ments pour ré­cla­mer le rap­pro­che­ment en Corse de Paul-An­dré Conta­dini et plus lar­ge­ment pour ré­cla­mer une am­nis­tie des dé­te­nus corses qui se disent « pri­son­niers po­li­tiques ». Un autre ras­sem­ble­ment, à l'ap­pel no­tam­ment de la LDH, est prévu ven­dredi à Paris de­vant le mi­nis­tère de la Jus­tice.

Du 25/09 au 1/10, plusieurs médias régionaux et nationaux ont fait état de la mobilisation pour le rapprochement de Paul André Contadini et à travers lui celui des prisonniers politiques corses : La Marseillaise, Nord Eclair, Midi Libre, Le Parisien, BFM TV Bastia, Le Figaro.fr

Dans l'Humanité, le 2/10 : "La LDH exige le transfert des détenus corses; en particulier celui de P-A Contadini"

Corse-Matin 3/10