"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

jeudi 21 janvier 2016

En réaction aux attentats du mois de novembre à Paris, l'état d'urgence a été décrété puis prolongé pour une durée de trois mois.
Très prochainement, les députés seront appelés à se prononcer sur un projet de loi qui prévoit l'inscription de cet état d'urgence dans la Constitution. Est également prévu d'y inclure la déchéance de nationalité pour les binationaux.
Ces mesures sont conséquentes pour nos libertés et nos droits.  

Lors d'une 

CONFERENCE DE PRESSE

SAMEDI 23 JANVIER 

A 10H

AU BAR L'OCTROI
71 cours Napoléon - AJACCIO

La LDH Corsica précisera son analyse concernant ce projet de réforme constitutionnelle et les initiatives qu'elle propose à l'approche du vote de cette loi.