"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

jeudi 13 octobre 2016

Appel à la manifestation samedi 15 à Bastia

"Le rapprochement à Nice de Petru Paoli, la libération de Sampiero Andreani, le retour en Corse de Emmanuel Peru, de Jean Marie Pittilloni, de Marc Ganu, de Jean Pascal Cesari, vont dans le sens d'une relation apaisée entre la Corse et la République. Ils sont le fruit de nombreuses mobilisations en Corse.
A contrario, le jugement prononcé à l'encontre de Nicolas Batttini, Stéphane Tomasini, Ghjiseppu-Maria Verdi par la cour d'assises spéciale de Paris, est incompréhensible dans le contexte d'apaisement voulu par la société corse et marqué par l'arrêt des attentats depuis deux ans et demi. Il est nécessaire de rester mobilisés. la LDH Corsica participera et appelle à participer à la manifestation du 15 octobre à Bastia aux côtés des organisations de jeunesse."

RCFM Magazine de la rédaction 13/10 : Jean-François Casalta, bâtonnier du barreau d'Ajaccio et membre de la LDH Corsica invité avec Jean-Marie Poli pour l'Associu Sulidarità et Paul Salort pour la GI.

Alta Frequenza :
(Michaël Andreani - Alta Frequenza) - C’est ce samedi après-midi à partir de 14h00 au départ du Palais de Justice de Bastia que se déroulera la manifestation organisée par les syndicats étudiants GI, GP et CGC, après la condamnation la semaine dernière par la Cour d’Assises Spéciales de Paris des militants nationalistes Nicolas Battini, Stéphane Tomasini et Joseph-Marie Verdi. Une mobilisation qui doit dépasser le simple cadre estudiantin, disent les trois syndicats et être à la hauteur de celle organisée le 24 septembre dernier à Ajaccio en faveur de l’amnistie des prisonniers politiques. Femu a Corsica, Corsica Libera, U Rinnovu, mais aussi A Manca et la Ligue des Droits de l’Homme de Corse appellent à une mobilisation massive ce samedi à Bastia ; tous dénoncent une décision de justice incompréhensible. Une situation d’autant plus paradoxale dans le contexte d’apaisement voulu par la société corse, alors que le rapprochement, la libération ou encore le retour en Corse de six militants nationalistes ces derniers jours ont été enregistrés.