"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

dimanche 2 avril 2017

La LDH partage l'inquiétude de la jeunesse : communiqué de la section

Contrôles et surveillance, interpellations et gardes à vue en nombre, fichages ADN, intervention de la police sur le campus de l’université, des détentions provisoires dont celle actuelle d’un jeune mineur et des procédures judiciaires qui se multiplient … Depuis plusieurs mois, la police et la justice semblent engager un bras de fer avec la jeunesse. Des mouvements lycéens et étudiants s’enchaînent marqués parfois par des débordements. Il faut en finir avec cette escalade qui inquiète légitimement la jeunesse. La LDH apporte son soutien aux syndicats étudiants a Cunsulta di à Ghjuventu Corsa et a Ghjuventu Indipendentista qui manifestent le 5 avril à Corti, comme elle continue à être au côté de Maxime BEUX en attente de justice depuis plus d’un an. Elle demande que cessent les dérives policières et punitives, et que soit remis en liberté le jeune mineur incarcéré à Borgo.

CORSENETINFOS

CORSICAINFURMAZIONE