"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

mardi 16 mai 2017

Interpellations en nombre de jeunes gens : communiqué de la section

"La LDH s'inquiète des nombreuses interpellations de jeunes gens, dont des mineurs, qui se sont succédé ces dernières semaines. Elle s'inquiète des tensions que suscitent ces séries d'arrestations en ce qu'elles grandissent un fossé d'incompréhension entre les jeunes et les institutions policières et judiciaires.
La LDH se préoccupe particulièrement du sort des mineurs concernés par ces gardes à vue ou mises en examen. Elle rappelle que conformément à l'ordonnance de 1945, le traitement judiciaire des mineurs n'est pas celui des adultes et qu'il devrait être possible de procéder différemment.
Elle rappelle également que la garde à vue prolongée comme la détention provisoire restent des mesures exceptionnelles. Il est inquiétant de les normaliser a fortiori lorsqu'il s'agit de mineurs ou de tout jeunes adultes."

Corse-Matin 17/05 :