"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

mardi 26 septembre 2017

Communiqué - Ci vole a cumpia incu a clandestinita - En finir avec la clandestinité

Ces trois derniers mois, des organisations clandestines se sont exprimées publiquement. L’une d’entre elles a rendu hommage à un de ses militants, récemment disparu. Si la LDH n’adhère pas à la démarche, elle veut toutefois redire son profond respect pour Jean-Marie POLI et rappeler son action en faveur de la paix. Deux autres organisations clandestines ont prononcé des mises en garde à l’encontre de l’Etat.
La LDH en appelle à la responsabilité de tous. Voulons-nous un retour en arrière vers des affrontements ou allons-nous de l’avant vers la paix ? Manifestations de rue, réunions publiques, partis politiques, pétitions, associations, liberté de la presse, délégations, syndicats et libertés syndicales… Seul le renforcement de l’engagement citoyen dans l’espace démocratique permettra des prises de conscience contre les injustices et l’émancipation par la conquête de nouveaux droits.

La démocratie, rien que la démocratie, toute la démocratie et donc l’abandon de toute démarche clandestine !