"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

mardi 6 février 2018

Communiqué de la section - droit à la défense

"La Ligue des droits de l'Homme est interpellée par les propos du Président de la République tenus lors de la cérémonie d'hommage au préfet Claude Erignac ce mardi 6 février.
Alors qu'il affirme la nécessité de l'Etat de droit, il déclare dans le même temps "ce qui s'est passé ici ne se plaide pas". Il semble pour le moins contradictoire d'associer l'Etat de droit et dans le même propos la négation du droit à la défense constitutif du procès équitable et d'une justice démocratique."

Corsenetinfos

Corsicainfurmazione

Le Point