"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

vendredi 11 janvier 2019

Solidarité avec les manifestations des artisans de la paix à Baiona et Bilbo ce 12 janvier


La LDH de Corse soutient l’appel « Sur le chemin de la paix et du vivre ensemble : Maintenant les prisonnier.e.s ». Les artisans de la paix se rassembleront à Bilbao et à Bayonne le 12 janvier pour dire à Madrid et à Paris que les conditions d’une paix juste et durable ne sont pas encore réunies. Ce sont 47 prisonniers politiques en France qui attendent la levée de leur statut Dps ou leur rapprochement ou leur libération conditionnelle. Parmi eux, 10 femmes et 3 détenus incarcérés depuis 30 ans ! En Espagne, ce sont près de 220 prisonniers, dont 21 souffrent de maladies graves, qui sont dispersés à plusieurs centaines voire des milliers de kilomètres de leur famille.
Dans la poursuite de notre solidarité en lien avec la LDH de Bayonne, avec Bake Bidea (le chemin de la paix), après notre participation à la grande manifestation des Artisans de la Paix, à Paris le 9 décembre 2017, nous nous associons à nouveau à toutes les volontés de la société civile basque qui exigent l’abandon des mesures d’exception pour construire une paix juste et durable. De la conférence internationale d’Aïete en 2011 au désarmement et à la dissolution de ETA, « le chemin vers la paix » suppose l’implication des états français et espagnols pour le respect des droits.
Dans un contexte instable marqué par de nombreux conflits et le recul des libertés, la mobilisation des artisans de la paix au Pays Basque est une lumière pour toutes celles et ceux qui regardent vers un avenir démocratique.