"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

vendredi 12 décembre 2014

Prisonniers politiques : rencontre du président de l'Exécutif à l'Assemblée de Corse

Lire l'article de Corsenetinfos - Prisonniers politiques : Réunion tripartite à la CTC
Extrait :

"Vendredi matin, Corsica Libera, la LDH et Paul Giacobbi se sont réunis dans les locaux de la CTC pour tenter d’avancer sur le dossier des prisonniers politiques. La semaine dernière, à l’Assemblée de Corse, le conseiller territorial Jean-Marie Poli, avait, par le biais d’une question orale, remis sur le tapis la situation des détenus insulaires incarcérés sur le continent. Profitant de son intervention, il avait également demandé à Paul Giacobbi de faire sienne la plate-forme revendicatrice développée par l’Associu Sulidarità et la LDH, ce qu’avait fait le président de l’Exécutif, soulignant par ailleurs son grand intérêt pour la question."


"(Michaël Andreani - Alta Frequenza) - Avant que l’Assemblée de Corse ne reprenne ses travaux sur l’épineux dossier de la nouvelle organisation territoriale de l’île, une réunion tripartite s’est tenue ce vendredi matin entre le président de l’Exécutif, le groupe Corsica Libera et la section Corse de la Ligue des Droits de l’Homme. Une rencontre durant laquelle a été évoquée la problématique des prisonniers politiques corses. La semaine dernière, une question orale avait d’ailleurs été posée par le conseiller territorial nationaliste Jean-Marie Poli à Paul Giacobbi. Une plate-forme revendicative portée par l’Associu Sulidarità et la LDH avait été mise en avant à cette occasion, et le président de l’Exécutif avait annoncé au sein de l’hémicycle vouloir faire sienne cette plate-forme et la porter au plus haut niveau politique français. Aujourd’hui, les trois parties entendent se retrouver afin de mettre en place différentes actions et rencontrer par exemple la ministre de la Justice Christiane Taubira pour que cette situation soit enfin réglée."