"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

vendredi 9 janvier 2015

Charlie-Hebdo - Les militants de la section présents dans les rassemblements de solidarité à Ajaccio, Bastia, Corte

Corse-Matin 9/01

Alta Frequenza 9/01
Lien Interview d'André Paccou
(Maria Lanfranchi - Alta Frequenza) - Après le terrible drame qui s’est déroulé à Charlie Hebdo ce mercredi matin, et alors que douze personnes sont tombées sous les balles de deux tireurs, la mobilisation ne faiblit pas pour dénoncer ces actes barbares. Partout en France et à travers le monde, politiques, représentants de la société civile et de très très nombreux citoyens descendent dans la rue pour montrer leur attachement à la liberté. Alors qu’une journée de deuil national était décrétée hier par le président de la république, les corses se sont rassemblés dans différents points de l’ile. En milieu de journée tout d’abord puis aux alentours de dix-huit heures. Des milliers de personnes à Bastia, Porto-Vecchio, Calvi ou encore Ajaccio. Ajaccio où le rassemblement était organisé à l’initiative de la LDH et des représentants de la presse insulaire. Des élus étaient là, des représentants syndicaux aussi, mais aussi l’évêque de Corse et des représentants de la communauté musulmane. Une unité pour, au-delà de la légitime et nécessaire émotion, continuer à soutenir la démocratie et éviter les amalgames.