"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

samedi 26 septembre 2015

Conférence de presse de la section en présence de Corse-Matin, France 3 CorseVia Stella, Rcfm

Des agressions racistes répétées contre des salles de prière musulmanes, l'annulation de la kermesse à l'école de Prunelli di Fium'Orbu, le rassemblement "anti-migrants" à Bastia, l'annulation d'une manifestation cultuelle à Ajaccio ...
La LDH alerte sur les tensions racistes et xénophobes qui traversent la société corse. Ce qui est mis en débat, ce sont la question sociale, celle de la laïcité, celle de l'identité, celle de la communauté de destin. Ces questions doivent être traitées par l'ensemble des organisations démocratiques pour ne pas laisser la haine dicter sa loi et pour construire une société solidaire de dignité et de justice.

En introduction, la LDH a tenu à exprimer sa solidarité avec le cameraman de France 3 Corse blessé hier alors qu'il effectuait un reportage.
Elle a rappelé son attachement au droit de la presse sans lequel il n'y a pas de liberté d'opinion.

Ecouter la conférence de presse

France 3 Corse Via Stella 8''

Article de Corse-Matin 27/09