"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

mardi 21 juin 2016

Lire l'interview d'André Paccou sur Corsenetinfos :
« La justice en Corse crée des tensions et aggrave les malentendus »
Rédigé par Nicole Mari le Lundi 20 Juin 2016 à 23:01 | Modifié le Mardi 21 Juin 2016 

S’inquiétant d’un certain nombre de tensions qui agitent la société corse, liées, selon elle, à «un désordre juridique et policier», la Ligue des droits de l’Homme (LDH) Corsica a entamé une série de rencontres avec les représentants des institutions concernées par la question, notamment le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, et le procureur général de Bastia, Frank Rastoul. Elle a, dans la même optique, demandé audience au nouveau préfet de région. Se basant sur les évènements récents, elle tente d’alerter l’Etat sur la gravité d’une situation qui pourrait devenir explosive. Explications, pour Corse Net infos, d’André Paccou, représentant de la LDH Corsica.