"La Ligue ne se borne pas à prendre en charge la portion de justice inscrite dans la loi ; elle veut inscrire dans la loi la totalité de la justice." Victor BASCH au Congrès de 1929. Il a été président de la LDH de 1926 à 1944. Il fut assassiné avec sa femme Ilona par la milice française le 10 janvier 1944.

vendredi 8 mars 2013

"Pour un nouveau droit linguistique" :

(Michaël Andreani - Alta Frequenza) - Pour un nouveau droit linguistique ! C’est la requête de la section insulaire de Ligue des Droits de l’Homme en faveur de la langue corse. Alors que le document ayant trait au projet de co-officialité sera présenté dans les prochains mois par le conseiller exécutif Pierre Ghionga, la LDH fait connaître ses positions quant à ce débat de société. La Ligue regrette justement que ce débat n’ait pas eu la publicité qu’il aurait dû avoir à l’instar de celui autour des assises du logement et du foncier. Celle-ci demande par ailleurs la ratification de la charte européenne des langues minoritaires par la France pour arriver à ce nouveau droit linguistique, qui devra cependant « éviter ce qui pourrait diviser et affaiblir la communauté de destin ».
> Lingua corsa 
(A redazzioni d'Alta Frequenza) - Pà un dirittu linguisticu novu ! Hè a dumanda di a sizzioni isulana di a Lega di i Diritti di l'Omi à prò di a lingua corsa. Mentri chì u ducumentu nant'à u prughjettu di cuufficialità sarà prisintatu da quì à calchì mesi da u cunsighjeru esecutivu Petru Ghionga, a LDH faci cunnoscia i so pusizioni di pettu à issu dibattitu di sucità. A Lega rigretta ghjustu appuntu chì issu dibattitu avissi micca avutu a publicità ch'ellu meritava com'è quillu inghjiru à l'assisi di l'alloghju è di u fundariu. Quissa quì dumanda d'altrondi a ratificazioni di a cartula aurupea di i lingui minuritarii da a Francia pà ghjunghja à issu dirittu linguisticu novu, chì duvarà quantunqua "schisà ciò chì pudaria divida è indebbuliscia a cumunità di distinu".

Ecoutez les explications d’André Paccou, pour la LDH de Corse :

Interview Alta Frequenza